Une nouvelle bataille perdue. La cour californienne a de nouveau débouté Laetitia Hallyday de ses demandes. Voici pourquoi.

Nouvel échec ! A son grand désarroi, Laetitia Hallyday devra, encore, s’armer de patience. Car, tout comme le 19 mars dernier, la cour de justice de Los Angeles a refusé ce mardi 30 avril de transférer dans le trust JPS, des actifs et des biens ayant appartenu à Johnny Hallyday. Il était aussi question des millions de royalties générées par les ventes des albums du rockeur, rapporte Public.

Publicité

La justice française sera déterminante

Le tribunal américain préfère en effet attendre le verdict du TGI de Nanterre prévue le 28 mai prochain, a indiqué ce mercredi 1er mai Me Pierre-Jean Douvier, l'avocat de David Hallyday, à l'AFP. La décision est donc reportée au 26 juin 2019.

Publicité

Déjà "très contrariée" par le report d’audience, la mère de Jade et Joy doit à présent faire face à cette nouvelle déconvenue.

Le clan adverse s’en réjouit

Bien que la partie ne soit pas gagnée, David et Laura ne peuvent que se satisfaire de ce nouvel épisode.

"La tentative de contourner aux USA les tribunaux français a échoué", s'est d’ailleurs félicité Maitre Pierre-Jean Douvier, l'avocat de David.

Publicité

Si Laetitia espère que le droit américain s’applique sur cette affaire d’héritage, Laura Smet et David Hallyday estiment que c'est en France que cela doit être tranchée.

Comme le notifie RTL, il faudra patienter jusqu'à la fin du mois pour connaître la compétence de la justice française ou américaine. Déjà examinée le 29 mars dernier, l’audience avait en effet été reportée.

Les deux parties attendent impatiemment cette date décisive.