Avant de mourir, Johnny Hallyday avait tout prévu. Alors que la date du partage de son héritage arrive à grands pas, il s'est assuré que sa femme Laeticia ne manque de rien, vraiment de rien...

Johnny Hallyday était conscient que sa femme Laeticia pouvait se révéler fragile. Si bien qu'avant de décéder dans la nuit du 5 au 6 décembre dernier, le rockeur avait pris un certain nombre de décisions. A commencer par le fait de mettre ses maisons à son nom (celui de Laeticia), mais également de la nommer directrice artistique. Ce qui pourrait bien permettre à cette dernière d'empocher une véritable fortune.

Retrouvez notre zapping Actu du jour

Patrick Sébastien viré de France Télévisions : les internautes ripostent

Voir plus de vidéos

Tel est, en substance, ce que vient de dévoiler début février Closer. Le magazine s'attarde également sur la nature exacte de ce pactole. Il semblerait que, à l'heure où l'épineuse question du partage de l'héritage est sur toutes les lèvres, le taulier ait donc pris le parti d'effectuer quelques actions riches de sens. Selon Closer, sa maison de Marnes-la-Coquette appartiendrait, depuis quelque temps déjà, à la société Mamour. Laquelle société est, en réalité, gérée par Laeticia. Ses villas situées à Los Angeles et Saint-Barth sont, elles, la propriété des sociétés Artistes et Promotion ainsi que Pimiento Music. Sauf que les sociétés en question ont pour actionnaires Laeticia Hallyday ainsi que la grand-mère de cette dernière, plus connue sous le nom de Mamie Rock.

Des millions d'euros à la clé !

A cela s'ajoute le fait, qu'avec le temps, Laeticia Hallyday était devenue la directrice artistique de son rockeur de mari. Ce qui lui aurait, là encore, permis de remporter des millions d'euros.

Reste également que l'album posthume de Johnny devrait également être co-produit par Laeticia (aux côtés de Maxim Nucci). Album dont les retombées financières pourraient bien lui rapporter une somme conséquente. Surtout lorsque l'on sait que ladite somme risque bien, selon toute vraisemblance, d'être totalement exclue de la succession. Rien de tel pour protéger le foyer de Laeticia et de ses filles.

Et un régime matrimonial modifié

Mais s'il n'y avait que cela. En 2010, rappelle Closer, Johnny et Laeticia avaient choisi (devant notaire) de modifier leur régime matrimonial en vue de réaliser une donation au dernier des vivants. Or cet acte notarié permet à Laeticia de détenir aujourd'hui 50 % du patrimoine de son défunt mari. Les 50 % restant étant à partager "entre ses quatre enfants", poursuit le magazine.

Et si, pour l'heure, tant que le testament n'a pas été officiellement ouvert, tout se révèle encore possible, une interrogation supplémentaire demeure en suspens : Johnny Hallyday étant devenu résident fiscal américain ces dernières années, son testament a-t-il été rédigé sous la houlette du droit français ou de son pendant américain ?

Publicité
Ce qui, potentiellement, pourrait rabattre un certain nombre de cartes au moment d'ouvrir ledit testament. Pourquoi ? Parce que, selon Closer, il serait parfaitement possible outre Atlantique de léguer l'intégralité de sa fortune à une seule et même personne. 

En vidéo - Laeticia et David Hallyday : la raison de leur dispute


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet