Un enseignant de 37 ans en 2015 est aujourd'hui accusé d'avoir eu une liaison avec son élève alors âgée de 14 ans. Mardi 24 octobre, il été placé en garde à vue suite à un signalement. 

23 ans les séparent, mais ils affirment avoir entretenu "une relation amoureuse" depuis 2 ans. Un enseignant d'un collège de la Métropole de Montpellier a été placé en garde à vue après avoir été dénoncé le 28 septembre dernier par l'entourage de la jeune fille auprès des services de gendarmerie. Aujourd'hui âgée de 16 ans, la jeune fille n'étudie plus dans la classe de son professeur. Pour autant, elle aurait assuré avoir été consente en ce qui concerne les actes sexuels.

Pas de consentement avant 15 ans

Publicité
Selon le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret, "une partie des faits s'est déroulée lorsque la jeune fille avait moins de 15 ans". Or, a tenu à rappeler le parquet, "avant 15 ans, on présume qu'il ne peut y avoir de consentement". Sans antécédent judiciaire, le professeur aujourd'hui âgé de 39 ans a été déféré devant le parquet jeudi dernier. Un placement sous contrôle judiciaire a été requis par le procureur de la République en attendant les suites de l'enquête.

En vidéo - "La voir me désigner est un cauchemar". Accusé du viol d'une fillette, cet enseignant clame toujours son innocence

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité