Trois chiens congelés ont été découverts samedi au domicile d'une quinquagénaire à Bessan (Hérault). Trois autres corps de chiens ont été trouvés au milieu d'une trentaine d'autres animaux en vie mais en très mauvaise santé. Plus de détails.
(illustration)

Maltraitance sur animaux. Ce sont les voisins qui, alertés par une odeur pestilentielle, ont contacté les autorités. Dépêchés samedi au domicile d’une quinquagénaire à Bessan, près d’Agde dans l’Hérault, les policiers ont alors fait une macabre découverte. Trois chiens étaient congelés, tandis que les corps de trois autres gisaient dans la maison et qu’une trentaine d’animaux était toujours en vie mais dans un état très dégradé.

"Elle n’avait pas la force de les enterrer"La propriétaire des chiens, une femme de 52 ans, a d’abord refusé d’ouvrir sa porte aux autorités. C’est finalement grâce à l’intervention du premier adjoint de la commune que la quinquagénaire a bien voulu les laisser entrer. Elle avait entreposé les corps de ses chiens morts dans des congélateurs qui ne fonctionnaient plus, d’où l’odeur pestilentielle, rapporte Midi Libre. Les cadavres de certains chiens étaient en état de putréfaction, ajoute le quotidien. "La dame a expliqué qu'elle les avaient mis là, parce qu'elle n'avait pas la force de les enterrer", a par ailleurs précisé l'adjoint dans les colonnes du journal.

"Les chiens morts ont été retrouvés dans et autour de la maison. Les autres  vivants ont été confiés à la SPA et pris en charge par les services  vétérinaires. La dame a de son côté été internée dans un établissement  psychiatrique de Béziers", a quant à lui indiqué le vice-procureur de Béziers, Charles Puig. Une enquête a été ouverte et confié à la gendarmerie de Béziers.

Vidéo sur le même thème - Avalanche : ces chiens qui vous sauvent la vie

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.