Le drame a eu lieu dans un sentier du massif des Ecrins régulièrement fréquenté par les alpinistes amateurs.

Une avalanche qui s’est déclenchée entre 3 900 et 4 000 mètres d'altitude mardi a fait sept morts dans le massif des Ecrins, situé dans les Hautes-Alpes. "Une personne serait indemne ou légèrement blessée, a également annoncé à l'AFP Pierre Besnard, le préfet des Hautes-Alpes. Les secours procèdent actuellement à une levée de doute pour être sûr qu'il n'y ait pas d'autres victimes".

L’avalanche pourrait avoir été causée par "une plaque à vent", d’après le lieutenant-colonel Christian Flagella, commandant du groupement de gendarmerie des Hautes-Alpes. "Une plaque à vent, comme son nom l'indique, est une plaque de neige formée par le vent, qui peut se détacher très facilement de la couche inférieure de la neige, sous le poids d’un skieur", précise France info. "Il a pas mal neigé mais il faisait beau quand l'avalanche s'est déclenchée", a toutefois déclaré le préfet.

Bernard Cazeneuve a adressé ses "condoléances aux familles des victimes"

Publicité
Parmi les victimes, au moins cinq sont de "nationalité européenne", selon Pierre Besnard qui a également ajouté "prévenir les autorités consulaires". De son côté, Bernard Cazeneuve a adressé "ses sincères condoléances aux familles des victimes" dans un communiqué, ajoutant que "les recherches se poursuivent pour retrouver les disparus".

L’incident s’est produit dans sur la voie normale du Dôme de neige des Ecrins, un itinéraire réputé facile et très fréquenté par les alpinistes amateurs.

En vidéo sur le même thème - Une avalanche manque de détruire un village italien 

mots-clés : Avalanche

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité