Greta Thunberg financée par une riche héritière ? L'origine de la controverse 

C’est un article du New York Times publié le 27 septembre qui a mis le feu aux poudres.

Dans son papier, intitulé "Rencontrez les millionnaires qui soutiennent financièrement les manifestations pour le climat", le quotidien américain y érige le portrait de riches mécènes démontrant leur affinité envers les mouvements écologistes ou de désobéissance civile.

Le Climate Emergency Fund, mentionnait dans les colonnes du New York Times, indique en effet sur son site, qu’il propose un soutien financier et technique pour développer cette approche coercitive de lutte contre le changement climatique. Cela est d’ailleurs le cas du célèbre Extinction Rebellion.

Le cofondateur du Climate Emergency Fund et riche homme d’affaire Trevor Neilson, déclare ainsi dans l’article du quotidien, qu’il est temps d’aider "la nouvelle génération de militants qui n'acceptent plus les excuses des adultes dont l'approche paresseuse face au climat nous a conduit au pied du mur".

Une conception que partagent les deux autres fondatrices : Rory Kennedy, la fille du sénateur Robert F. Kennedy, et Aileen Getty, riche héritière de la compagnie pétrolière Getty. C’est l’origine de la fortune de cette dernière, qui dérangerait grandement les détracteurs de Greta Thunberg.

Ce soupçon est-il par ailleurs justifié ?

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.