Le nord de la France a été secoué par des conditions météos particulièrement violente, ces dernières heures. De nombreux arbres ont été arrachés et des fils électriques ont été jetés au sol par le vent. Météo France a d'ailleurs invité à la prudence.
IllustrationIstock

Grêle & orages : le nord de la France malmené par la tempête

Les cieux du nord de la France se sont déchaînés, ce mardi 4 juin. Plusieurs départements ont d’ailleurs été placés en vigilance orange, parmi lesquels les Ardennes et la Meuse, qui ont du faire face à des rafales de vent particulièrement brutales, rapporte LCI. Certaines bourrasques dépassaient même les 130 km/h, comme à Septsarge ou à Rocroi, deux communes des environs.

Le vent s’est d’ailleurs accompagné de précipitations "brèves mais très intenses" puisque 26 mm de pluie ont été mesurées en une heure seulement dans les Yvelines. Dans le Pas-de-Calais, on en comptait 23, poursuit la chaîne d’information.

Publicité

L’Île-de-France n’a pas été épargnée. La région a été frappée par les grêlons, dont certains sont plus gros des que des balles de ping-pong, indique l’institut Keraunos. LCI évoque des chutes de grêle de 3 à 4 centimètres de diamètre en Seine-et-Marne.

Publicité

De nombreux tweets font également référence à d’importants dégâts, parout en France. Des arbres se sont effondrés, des câbles électriques ont été jetés au sol…

Publicité

La commune de Berles-au-Bois a été inondée, rapporte La Voix du Nord, et les pompiers ont été obligés d’intervenir. Au total, les habitants de ce petit village ont du faire face à près de 45 centimètres d’eau dans leurs maisons et leurs rues, entravant considérablement la circulation.

Publicité

Grêle & orages : des départements toujours placés en vigilance orange ?

Le mardi 4 juin à 21h30, 9 départements demeuraient en vigilance orange pour des risques d’orages. Météo France évoquait alors une "situation fortement orageuse qui nécessite une vigilance particulière compte tenu de son intensité et dans la mesure où il existe une forte probabilité d’occurrence de phénomène violent".

L’organisme mettait alors en garde contre des risques bien précis : vents violents et grêle, entre autres. Cependant, il jugeait que la tempête serait assez brève. "Le début du phénomène est prévu à 16 heures et devrait durer jusqu’à 22 heures", écrivait d’ailleurs RTL.

Ce mercredi 5 juin, la vigilance a en effet été levée pour tous les départements concernés.

Publicité

Vidéo : Météo : des records de froid battus pour un mois de mai