Une fois de plus dans la tourmente, Gérard Collomb est cette fois suspecté dans une très lourde affaire. L'ancien ministre de l'Intérieur se retrouve dans une position périlleuse aux vues des prochaines élections municipales.

Gérard Collomb : visé par une enquête pour détournements de fonds

Quelques mois avant les élections municipales, le maire de Lyon est dans le viseur de l' Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). Dans son édition du mercredi 5 juin, le Canard enchaîné a lâché une nouvelle bombe sur le clan Collomb. Le quotidien révèle que le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur un "possible détournement de fonds publics" de Gérard Collomb. Le montant de ces détournements est estimé à 500 000 euros. L'enquête, confiée à OCLCIFF, fait suite à un rapport provisoire de la chambre régionale des comptes d’Auvergne-Rhône-Alpes consacré à la ville de Lyon.

Publicité
Publicité

Meriem Nouri, l’ex-compagne de l’ancien ministre de l’Intérieur aurait bénéficié de plusieurs emplois municipaux depuis 20 ans grâce à ce dernier. Sans tarder, Gérard Collomb a répondu à ces accusations via un communiqué transmis à l’AFP, indique Le Figaro. Selon lui, l’affaire a été révélée dans le seul but d’heurter sa campagne électorale, à dix mois des municipales.

"Je ne peux donc que m’étonner, alors que les conclusions de l’enquête administrative ne sont toujours pas connues, qu’on ait pu diffuser des informations tant inacceptables qu’intolérables et déjà largement propagées", s’est défendu l’élu dans un communiqué.

Ce mercredi matin, une perquisition est effectuée au domicile de l'ex-membre du gouvernement. Une autre se fait simultanément dans les locaux de la mairie de Lyon, indique Le Parisien

Vidéo : Pourquoi Gérard Collomb veut se réconcilier avec Emmanuel Macron