Une manifestation pro-palestinienne non-autorisée a eu lieu a Nice lundi après-midi, provoquant de nombreux incidents.

©Capture écran Twitter

Paris, Lille, Nice… Ces villes ont vécu ce week-end plusieurs manifestations contre les bombardements de l’armée israélienne sur la Bande de Gaza.

• Lire aussi : Quand Israël fait tout pour épargner les civils palestiniens à Gaza

Le conflit s’invite en France

Une manifestation illicite s’est même tenue place Garibaldi à Nice pour le 14 juillet. En dépit de l’interdiction de manifestation promulguée par la préfecture des Alpes-Maritimes, 350 personnes se sont réunies pour dénoncer l’action israélienne à Gaza et la position de François Hollande à propos du conflit. Un déploiement important de CRS a été nécessaire pour contenir les manifestants uniquement à la place Garibaldi. Le rassemblement a provoqué plusieurs accrochages avec les forces de l’ordre. Une équipe de France Télévisions a par ailleurs été prise à partie.

Publicité
En parallèle, pas moins de 1300 personnes ont manifesté dans le calme à Lille lundi. Dimanche un rassemblement pacifique pro-palestinien avait dégénéré dans les rues de la capitale. Deux synagogues ont été prises pour cible en fin d’après-midi. Les policiers ont dû procéder à neuf interpellations.

A voir sur ce thème : un colonel britannique défend Israël devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité