L’ancien président de la République a laissé entendre dans une interview qu'il ne supportait pas que le gouvernement de son successeur soit peu critiqué par rapport au sien. 

Dans un article de l’Express paru ce mercredi 26 juillet repéré par Closer, François Hollande a donné son opinion à propos des premiers "couacs" du nouveau président de la République. Emmanuel Macron bénéficierait d’un "traitement de faveur" laisserait entendre son prédécesseur. A ce sujet, François Hollande aurait confié à l’hebdomadaire : "C’est vraiment deux poids, deux mesures. Moi, j’en aurais pris plein la figure !", faisant référence au départ de quatre ministres du gouvernement d’Edouard Phillippe. 

Publicité
Publicité

A lire aussi : François Hollande : il a (enfin) emménagé chez Julie Gayet !

"Je me suis fixé pour règle de ne pas parler de mon successeur"

L’ancien président de la République a pourtant affirmé lors de son premier discours post-présidentielle, le vendredi 21 juillet à Arles, qu’il ne dirait rien à propos du nouveau président : "Je me suis fixé pour règle de ne pas parler de mon successeur le temps qu’il puisse souverainement mener à bien sa mission". Dans une interview accordée à Brut le même jour, François Hollande a expliqué pourquoi il ne voulait pas commenter les premiers pas d’Emmannuel Macron : "Un ancien président de la République ne peut pas participer au débat comme s’il était un chef de parti. Ça n’est pas ce que je considère être le respect […] Faut pas faire aux autres ce qu’on a reproché que certains fassent à soi-même". Il faisait référence lors de son explication, à sa passation de pouvoir en 2012 face à Nicolas Sarkozy. Ce dernier avait vivement critiqué les premiers pas du président Hollande à l'époque.

En vidéo sur le même thème : "Je laisse une situation utile à mon successeur". François Hollande sort du silence depuis son départ de l'Élysée