Les Françaises et les Français font de plus en plus attention à la provenance des produits qu'ils mangent. Pourtant, cela ne suffit pas toujours... Soyez vigilants, certaines étiquettes n'hésitent pas à vous mentir.
Illustration Istock

Des kiwis italiens, des fraises espagnoles, des pommes de terre Bintjes qui deviennent des Amandines, ou encore des olives noires pas véritablement noires … La liste des aliments dont la provenance a été remise en cause ces derniers années ne cesse de s'allonger.

Arnaque alimentaire : les fraises, au cœur d’un nouveau scandale  

Des opérateurs du Lot-et-Garonne sont ainsi suspectés d’avoir fait passer des fraises espagnoles pour des fraises françaises, rapportait La Dépêche le 19 juin dernier. L'entourloupe a été découverte par une employée d’un supermarché d’Agen.

Une enquête a été ouverte par les services des fraudes, précise Xavier Mas, président de l’association des organisations de producteurs françaises. Une coopérative en particulier est visée par cette pratique. Mais l’opérateur aurait déclaré avoir lui-même été trompé sur la provenance de la marchandise, achetée par le biais d’un intermédiaire.

Sont touchées les fraises rondes, dont la production est encore faible en mars-avril, période concernée par la fraude. Xavier Mas appelle toutefois à la "prudence" dans cette affaire.

"C’est la première fois que nous avons affaire à ça", affirme-t-il, "mais il ne faut surtout pas que cela devienne une habitude", avertit-il.

L’association des organisations de producteurs françaises s’est constituée partie civile. "On ne peut pas laisser passer ce genre de choses. Cela porte atteinte à l'image des producteurs qui font tout dans les règles pour offrir des bons produits français aux consommateurs", déclare le président.