Selon les prévisions de Météo France l'épisode orageux qui traverse la France devrait continuer. D'ailleurs, comment se forment-ils ?
Istock

Orage et foudre : d'où viennent-ils ?

150 000 impacts de foudre ont été dénombrés en France au mois de mai, alors que la moyenne à cette période est de l'ordre de 50 000 impacts. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Les épisodes orageux qui s’abattent sur la France vont continuer selon Météo France qui a d’ailleurs placé 16 départements en alerte orange ce lundi. Comment se forment les orages et la foudre ?

Sur franceinfo, Stéphane Schmitt, spécialiste et membre du réseau Météorage explique : "Il faut à la fois un air chaud et humide et un air froid et sec. Leur rencontre va générer des étincelles et provoquer ce qu'on appelle la foudre et l'éclair".

A lire aussi : Orages : Météo France place 16 départements en alerte orange

La foudre est tout simplement un phénomène naturel de décharge électrostatique disruptive qui se produit lorsque se dégage dans le ciel une importante quantité d’électricité statique au niveau des zones de nuage d’orage. Ces nuages, appelés cumulus, peuvent se transformer en cumulonimbus. Au début, ce dernier ressemble à un nuage quelconque, qui se nourrit d’air chaud et humide pour fournir de l’énergie, mais, une fois que l’air chaud s’élève, il devient un nuage géant créateur d’éclairs.

Le cumulonimbus, large de 5 à 15 km, comme le souligne Ouest France, s’apparente à nuage géant composé d’une base haute de 2 000 mètres en moyenne, d’un centre et d’un sommet pouvant atteindre les 18 km d’altitude. Il contient généralement 1 million de litres d’eau. A une certaine hauteur, les gouttes d’eau deviennent des cristaux.

A l’intérieur du nuage, ces cristaux et ces gouttes d’eau se retrouvent entraînés par des courants ascendants très violents et sont brassés dans tous les sens à plus de 140 km/h. Entre 0 et -20°C, les gouttes d’eau surfondues entrent en contact avec les cristaux et congèlent instantanément. C'est alors qu'ils forment des grains de grésil.

Cumulonimbus : comment crée-t-il des orages et des éclairs ?

De fil en aiguille, les grains de grésil au sein du nuage, gagnent en ampleur. Lorsqu’ils sont devenus trop lourds, ils tombent. Dans leur chute, ils percutent d’autres grains et cristaux. A leur choc, ces grains arrachent des charges électriques négatives aux cristaux. Comme les grains de grésil tombent, la base du cumulonimbus devient négative et le sommet positif. A cet instant, il existe un excès de charge négative d’un côté et positive de l’autre.

Lorsque la différence de potentiel devient trop importante, le courant électrique commence à se frayer un passage depuis le sommet vers la base du cumulonimbus. Se forme ainsi une sorte de pont entre le haut et le bas, ce qui crée des orages. Et comme l’air chauffe jusqu’à 30 000 degrés cela provoque l’apparition d’éclairs.

En vidéo -  Disque d'or de la NASA : ce que les extraterrestres pourraient découvrir sur nous

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.