Les fortes chaleurs vont se poursuivre cette semaine un peu partout dans l'Hexagone. Une journée sera même particulièrement chaude avec un mercure qui pourrait dépasser les 36°C localement. 
Istock

Vous n’en avez pas fini avec les fortes chaleurs. Météo France annonce en effet une nouvelle semaine estivale avec des températures largement au-dessus des normales de saison. Dès ce lundi, "les maximales seront comprises entre 18 et 24 degrés au nord de la Loire jusqu’aux Hauts-de-France, 23 à 28 sur le reste de la moitié nord, 27 à 31 sur le sud-ouest et 32 à 36 sur les régions méditerranéennes, voire localement 37 en basse vallée du Rhône", écrit l’agence dans son bulletin. Une tendance qui devrait se maintenir mardi et même s’accentuer mercredi . Cette journée est d’ailleurs annoncée comme étant la plus chaude de la semaine. Dans le quart sud-ouest, le mercure devrait s’emballer et dépasser les 36°C, voire 37°C. Mais chaleur ne rimera pas forcement avec beau temps.

A lire aussi –Prévisions météo : découvrez leurs secrets de fabrication

Des orages et de la pluie prévus mercredi

En milieu de semaine, les nuages et les averses feront en effet leur retour sur le pays laissant uniquement un ciel dégagé au-dessus du pourtour méditerranéen. Partout ailleurs, le soleil peinera à s’imposer. De la pluie est également annoncée sur toute la moitié ouest et le centre, tandis que des orages sont attendus en Auvergne-Rhône-Alpes près de la frontière suisse, en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie. Heureusement, dès jeudi, les orages et les averses devraient se décaler vers l’est avant de complètement quitter le pays vendredi. Cette journée sera d’ailleurs marquée par un ciel complètement dégagé et ouvrira la voie à au moins trois jours de grand beau temps… et de fortes chaleurs.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Le version femme de Monopoly est-elle féministe ?