Flux migratoires et hypocrisie

Les flux migratoires reviennent sous les projecteurs des médias ; c'est une occasion de rappeler partiellement ma doctrine. Disons d’abord que c’est un sujet éminemment temporel : les interventions du pasteur suprême de la très sainte église catholique romaine sont donc aussi opportunes que ne le furent la condamnation de Galilée ou le refus d’utiliser les présos contre le sida. Chacun son métier et les brebis seront bien guidées.

Certes, si un migrant est à genoux sur votre paillasson et si votre charisme est compatible, il vous sera bon de lui ouvrir votre porte, ou même votre cœur ; évidemment. Mais les déclarations du pape se situent au niveau de la politique mondiale ; inciter des pauvres à abandonner leurs frères, à prendre des risques démentiels, à alimenter le trafic des passeurs constitue un appel d’air aux conséquences objectives aussi catastrophiques que le refus du contrôle des naissances en environnement "pasteurisé" - je veux dire partiellement débarrassé de la "peste noire". Heureusement, les récents sondages montrent que les ouailles de la susdite église, même pratiquantes, commencent à admettre cette évidence.

Mais la mauvaise foi de la plupart des leaders européens ne vaut pas mieux. Faire la distinction entre un migrant qui vient d’un pays tout juste libéré d’une guerre contre Daech et celui qui fuit la famine, la persécution ou la guerre civile larvée est du jésuitisme à l’état pur. La vérité est beaucoup plus prosaïque : on ne peut pas trop compter sur la Libye ou la Tunisie pour enrayer les flux migratoires alors que, à ce jour, la Turquie d’Erdogan semble plus efficace.

J’ai, à plusieurs reprises, donné des pistes de réflexion sur le fond. Il est tout de même incontestable que c’est un problème extrêmement compliqué. Vu ce qui m’apparaît, à tort ou à raison, comme de la paresse congénitale, je vois mal notre Président s’engager dans une telle embrouille. Par contre, on peut espérer qu’il laisse faire Gérard Collomb. On dit que celui-ci, quoique discret, est courageux, compétent, travailleur, opiniâtre, motivé : s’il arrive à faire avancer sainement, si peu que ce soit, ce dossier vital pour la planète, il inscrira son nom dans l’Histoire.

Alors, wait and see.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité