Un homme qui a fait l’objet d’une fiche S a intégré les effectifs de la police nationale. Vendredi dernier, il a obtenu le grade de gardien de la paix. 

D’après RTL, un homme fiché S pendant trois ans, pour des faits remontant à 2012, est devenu gardien de la paix vendredi dernier. L’ancien adepte de l’islam radical a d’abord voulu intégrer l’armée avant de rejoindre la police nationale.

Malgré sa signalétique émanant de la DGSI, l’homme est parvenu à débuter sa carrière dans les forces de l’ordre en se faisant recruter comme adjoint de sécurité. Au terme de trois ans de surveillance, les autorités ont finalement levé la fiche S de l'individu qui a pu intégrer une école de police et devenir gardien de la paix.

Un cas qui interpelle

Suite à ce dysfonctionnement, l’IGPN (Inspection générale de la Police nationale) a ouvert une enquête la semaine dernière afin de déterminer les conditions de recrutement de l’homme en tant qu’adjoint de sécurité. L’enquête a pour but de rendre compte des failles administratives encore présentes et de savoir si les vérifications nécessaires concernant le gardien de la paix ont bien été effectuées.

Publicité
Comme le précise RTL, la nouvelle loi antiterroriste, discutée à l’Assemblée nationale depuis ce lundi, devrait permettre d’accentuer les contrôles administratifs concernant les recrutements de la police, la gendarmerie ou des douanes. 

Vidéo sur le même thème : Pour Emmanuel Macron, "le fonctionnement" du fichier S "n'est pas satisfaisant"

mots-clés : Police, Sécurité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité