Le corps d'Elisa Pilarski, tuée par au moins un chien, a été retrouvé dans une forêt de l'Aisne. Un drame qui s'ajoute à celui que sa famille venait de traverser.
Femme enceinte tuée par des chiens : la famille venait de vivre un drameIllustrationIstock

Quand l’horreur s’ajoute à l’horreur. Une femme enceinte de six mois a été retrouvée morte samedi 16 novembre dans une forêt de l’Aisne, vraisemblablement mordue par au moins un chien. Selon les premières constatations, la jeune femme de 29 ans a été tuée par de nombreuses morsures faites au niveau des membres inférieurs et supérieurs, ainsi qu’au niveau de la tête, et aurait succombé à une hémorragie interne.

Un décès qui pose de nombreuses questions et sur lequel s’interroge sa famille, qui venait de vivre un autre drame. Comme le rapporte Le Parisien, Elisa Pilarski était fille unique et sa mère venait de perdre son mari peu de temps avant. "Je n’accepte pas. Je ne peux pas accepter. Je suis dans le déni", confie-t-elle au quotidien, alors que les proches de la jeune femme se disent "perdus".

Que s’est-il passé dans cette forêt ?

À cette peine indescriptible s’ajoute le flou autour des circonstances de son décès. Interrogé par Le Parisien, le maire de la commune dont est originaire la famille d’Elisa Pilarski se dit "en colère" : "D’abord parce que sa famille a appris dans la presse la mort d’Elisa. Ensuite parce que le parquet de Soissons ne prend pas la peine de nous répondre". Le parquet a annoncé mercredi 20 novembre l’ouverture d’une information judiciaire contre X pour "homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement résultant de l’agression commise par des chiens".

Plusieurs pistes sont envisagées par les enquêteurs pour expliquer la mort de la jeune femme : s’agit-il de chiens qui participaient à une chasse à courre à proximité ? D’un malinois qu’elle avait croisé quelques minutes avant ? De son propre chien Curtis ? Interrogé par France 3, le compagnon de la jeune femme, Christophe, pense que "Curtis l’a défendue" et rejette donc cette hypothèse. Au sujet du malinois, il confie : "Elle a bien croisé un homme qui ne tenait pas son chien en laisse, je pense qu’ils se sont un peu engueulés, mais à mon avis cela ne rentre pas dans l’affaire". Des analyses ADN ont été réalisées sur 67 chiens, ceux d’Elisa et ceux ayant participé à la chasse à courre. Les résultats devraient être connus dans les prochains jours. "Je me battrai jusqu’au bout pour Elisa, j’espère que justice sera faite pour elle et mon enfant", assure son compagnon.

Vidéo : Meurtre d'Alexia Daval : les prochaines étapes de l'affaire

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.