Sommaire

Mort d'Élisa Pilarski : son compagnon ne croit pas à l’implication du chien

Depuis la mort de sa compagne, qui était enceinte de leur enfant, Christophe Ellul se bat pour connaître la vérité. Des prélèvements génétiques ont été effectués sur 65 chiens, dont Curtis. Les résultats ne seront pas disponibles avant le mois de février mais, très vite, le compagnon d'Élisa Pilarski a écarté toute implication de Curtis. Interrogé par France 3, il évoquait alors la relation qu’elle entretenait avec le chien, affirmant qu’il était "son bébé" et qu’il s’agissait d’un duo qui "fonctionnait bien".

Dans son message posté sur Facebook, il explique que Curtis "n’a pas pu être pris en charge comme il se doit". "Nous ne recevons plus de nouvelles et nos doutes se portent sur l’état psychologique de Curtis, ayant perdu tous ses repères, vécu un lourd traumatisme, confiné en box entouré de chiens qui aboient toute la journée… Comment espérer une évaluation objective dans un tel contexte". Avec les proches de la jeune femme, ils ont donc décidé de se mobiliser pour l’animal, expliquant qu’ils se battent "pour lui depuis le premier jour". Une cagnotte a été ouverte afin "d’aider pour les frais de pension, avocats… qui sont engagés pour Curtis". En seulement quelques jours, elle a dépassé les 3 100 euros sur les 3 500 demandés.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.