Le chien va-t-il être rendu à son compagnon ?

Certains internautes ont décidé d’agir et ont lancé une pétition samedi 23 novembre pour demander à ce que le chien soit sauvé. "Merci de vous mobiliser pour sauver Curtis qui est innocent, juste coupable d’aimer Élisa", explique le texte de la pétition, précisant que le chien "risque d’être euthanasié". En quelques jours seulement, la pétition a été signée par plus de 64 000 personnes. Pourtant, lundi 25 novembre, la personne qui l’a lancée a changé de discours, demandant à ce que celle-ci ne soit plus signée, ajoutant : "Je la ferme momentanément pour ne pas nuire à Curtis".

Un étrange message, qui n’est pas accompagné d’explications.

Sur les réseaux sociaux, des soutiens à Élisa Pilarski rejettent la faute sur la chasse à courre, mais les responsables de l'événement affirment que les chiens de l'équipage présents ce jour-là ne peuvent pas être mis en cause. Cité par RTL et l'AFP, le directeur de la communication de la société de vènerie explique que "des vétérinaires mandatés par les gendarmes ont inspecté les 62 chiens de l'équipage et [qu']aucun ne présentait de traces de morsure". Il ajoute que cette découverte "disculpe totalement la chasse à courre".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.