Sommaire

À quelle heure a été lancée la chasse ?

Lors d’une chasse à courre, les chiens de l’équipage ont comme tâche de traquer un animal et de lui courir après jusqu’à son épuisement. C’est à ce moment-là qu’un cavalier vient achever la bête. Les animaux qui participaient à la chasse le samedi 16 novembre ont tous été examinés par des vétérinaires qui, selon la société de vénerie, n’ont trouvé aucune trace de morsure. Pourtant, la chasse à courre est bien au cœur de l’enquête car l’heure de lâcher des chiens pourrait correspondre à l’heure de décès d'Élisa Pilarski. Selon les organisateurs, le départ de l’événement n’a été donné qu’à 13h30, soit après la mort de la jeune femme mais, d’après BFTMV, des témoins ont affirmé aux enquêteurs qu’ils avaient assistés à un premier lâcher de chien une demi-heure plus tôt, à 13 heures.

"Pour moi, c’est sûr et certain, ces trente chiens sortaient du corps de ma femme", a affirmé Christophe Ellul à L’Union. Des chiens qu’il a croisés au moment où il cherchait le corps de sa compagne, a-t-il expliqué : "J’appelais ma femme et Curtis, puis Curtis a aboyé. Il était dans un fossé. J’ai vu débouler trente chiens de chasse. Je me suis écarté. Ils sont passés devant moi, deux se sont approchés, mais ne m’ont rien fait. Ils sont partis rejoindre la meute". Antoine Gardon, directeur de la communication de la société de vénerie, a très rapidement défendu les chiens de l’équipage et, dans le même temps, a pointé du doigt l’implication possible de Curtis, l'animal de la victime. "On ne peut pas imaginer que Curtis, un chien de combat (…) ait laissé sa maîtresse se faire dévorer sans la défendre !", a-t-il affirmé, cité par Le Point et l’AFP. La dangerosité des différents chiens est elle aussi au cœur de l’enquête mais, sur ce sujet, les chasseurs et Christophe Ellul se renvoient la balle.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.