Suspectée du meurtre de sa jeune fille au pair, Sophie Lionnet, Sabrina Kouider a été placée en détention provisoire à Londres. Cette dernière a notamment été la compagne du fondateur du Boys band "Boyzone", Mark Walton. 

Sophie Lionnet, retrouvée morte à Londres il y a près de deux semaines, s’était installée en Angleterre il y a 14 mois pour apprendre la langue. Il y travaillait comme jeune fille au pair pour le compte de Sabrina Koui­der. Cette dernière, une Française de 34 ans, se disait styliste et maquilleuse et fréquentait de nombreuses personnalités. Elle vivait avec son compagnon, Ouissem Medouni, âgé de 40 ans, dans une maison du quartier chic de Southfields, au sud-ouest de la capitale anglaise, estimée à près d'un million de livres sterlings par le Sun

Selon plusieurs médias britanniques, cités par Sud-Ouest, Sabrina Kouider "vivait au dessus de ses moyens (…) payait la nounou une bouchée de pain (…) et disait qu’elle connaissait plein de célébrités". Elle a notamment été la compagne du fondateur du groupe de musique "Boyzone", Mark Walton, avec qui elle a eu un enfant.

Sophie Lionnet s'occupait de ce dernier et du second enfant de sa patronne. Comme l'a relevé l'émission Sept à Huit de TF1, le couple avait des problèmes financiers depuis plusieurs mois. Les deux individus ont été inculpés le 20 septembre dernier pour le meurtre de la jeune fille, dont le corps a été retrouvé calciné. La police avait été alertée par les voisins, intrigués par une épaisse fumée émanant de la maison de Sabrina Kouider et Ouissem Medouni. 

 "J’ai rien fait (…) je n’ai jamais tué"

Comme l'a rapporté Paris Match, des voisins du couple ont témoigné sur la situation de Sophie Lionnet. "Une amie intime de Sabrina Kouider a raconté qu’elle l’a vue plusieurs fois en pleurs, avec des bleus", ont-ils indiqué aux enquêteurs. "Elle a assisté à une scène… pire que pour des animaux ! Sophie était dans un coin, par terre, en train de manger un bol de riz blanc. Sabrina est arrivée, lui a crié dessus, lui a tiré les cheveux. Elle était maltraitée.", ont-ils ajouté.

Incarcérée à la prison pour femmes de Bronzefeld, Sabrina Kouider a été auditionnée mardi dernier par un juge en vidéo-conférence. Comme l’a indiqué Le Parisien, elle n’"a pas pu conte­nir ses larmes et a plusieurs fois inter­rompu le procu­reur". Elle a également nié toute implication dans le meurtre de sa jeune fille au pair. "J’ai rien fait ! J’ai rien fait ! J’ai jamais tué !", s’est-elle écriée en français.

Publicité
De son côté, Ouissem Medouni, est resté de glace. Il n’a "laissé trans­pa­raître aucune émotion", a souligné Le Parisien. La prochaine audience du couple devrait avoir lieu le 12 décembre prochain. Par ailleurs, le procès des deux protagonistes devrait se tenir le 19 mars.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité