C'est en tout cas ce qu'estime le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking, qui s'est expliqué à ce sujet cette semaine lors d'une conférence à l'Oxford Union. 
©Getty Images

Le constat a de quoi effrayer. Lors d'une conférence tenue cette semaine à l'Oxford Union, l'astrophysicien britannique Stephen Hawking a expliqué que l'homme ne survivra pas plus de 1000 ans supplémentaires sur Terre et appelé à continuer l'exploration de l'espace. 

"Nous devons continuer à explorer l'espace pour le futur de l'humanité (…) Je ne pense pas que nous survivrons encore 1000 ans sans s'échapper de notre fragile planète", a-t-il déclaré, cité par Les Echos. Cette fin précipitée de l'homme sur Terre serait ainsi due à l'utilisation trop importante et rapide des ressources naturelles. 

Partir vivre sur une autre planète

La solution serait donc de partir habiter sur une autre planète. "Il faudrait que nous nous soyons déjà propagés dans l'espace, vers d'autres étoiles, de sorte qu'un désastre sur la Terre ne signifierait pas la fin de la race humaine", ajoute-il. 

Ce n'est pas la première fois que le scientifique tient un discours alarmant. En 2014, il s'inquiétait du développement de l'intelligence artificielle. "Les formes primitives d'intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d'une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à l'humanité », déclarait-il à la BBC.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.