Le directeur des sports de la ville de Corbeil-Essonnes, Machiré Gassama, a été visé par des tirs d’armes à feu dans la nuit de dimanche à lundi à  Saintry-sur-Seine (Essonne). Ce proche de Serge Dassault n’a cependant pas été blessé.

©AFP

AFP

Aux alentours de minuit, alors qu’il regagnait sa voiture après la soirée électorale des européennes, Machiré Gassama a été visé par des tirs d’armes à feu. Si plusieurs impacts ont été relevés sur son véhicule, l’ancien adjoint au maire à la Jeunesse à Corbeil-Essonnes s’en est sorti indemne.

L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles. Cette investigation s’ajoute à une affaire qui mêle soupçon d’achats de vote, règlements de comptes et chantages divers à Corbeilles-Essonne dont Serge Dassault a dirigé la mairie de nombreuses années.

La victime des coups de feu avait été visée par une plainte pour "association de malfaiteurs" aux côtés, notamment, du sénateur UMP Serge Dassault et de l’actuel maire de Corbeil Jean-Pierre Bechter (UMP). Fatah Hou, un ex-boxeur victime d’une tentative d’assassinat en février 2013, était à l’origine de la plainte. 

Publicité
La plainte s’appuyait notamment sur des écoutes téléphoniques réalisées dans le cadre de l’enquête pour tentative d'homicide. On y entend notamment Jean-Pierre Bechter expliquer à Machiré Gassama qu’il doit transmettre les informations sur les "loustics" à un diplomate marocain en poste à Paris. Fatah Hou reproche notamment à Serge Dassault et Machiré Gassama d’avoir pris part à un stratagème en vue d'organiser son arrestation au Maroc et celle de deux autres habitants de Corbeil.

Après avoir été entendu sur l'affaire, l'élu à Saintry-sur-Seine et directeur des sports à la mairie de Corbeil était alors sorti libre et sans poursuites

Vidéo sur le même thème : audition terminée pour Dassault dans la tentative d'assassinat à Corbeil-Essonnes - 14/10

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité