Champ de lave et conditions extrêmes : la NASA a misé sur un paysage bien particulier pour préparer sa prochaine mission sur Mars. L'organisme a dû réaliser, plusieurs semaines durant, d'importants tests sur son nouveau prototype de Rover... La prochaine expédition doit avoir lieu en 2020.
IllustrationIstock

Un champ de lave en Islande pour préparer le Robot Curiosity à sa prochaine expédition sur Mars. Depuis 2012, la machine multiplie les allers-retours et explore la planète rouge à la recherche de signes de vie. Son prochain départ est prévu pour 2020.

En juillet 2019, le champ de lave de Lambahraun, au pied du deuxième plus grand glacier d'Islande Langjökull, est devenu une zone d'essais pour le nouveau prototype de Rover, Robot Curiosity. Une quinzaine de scientifiques et ingénieurs envoyés par l’agence spatiale américaine ont testé la machine durant trois semaines. 

Préparation de la prochaine mission sur Mars : l'île volcanique a quelque chose de Martien

Comme le rapporte 20 Minutes, l'île volcanique a quelque chose de Martien. Un lieu qui est donc idéal pour faire de multiples expériences sur le robot. En effet, son sable noir, ses dunes, ses montagnes ainsi que ses roches noires sont comparables à ceux sur Mars. 

"Nous obtenons exactement le type de motifs et de transports de matériaux que les scientifiques souhaitent voir", ajoute Adam Deslauriers, le responsable espace et instruction pour Mission Control Space Services. Cette société canadienne a été appelé par la NASA pour faire des tests sur les astromobiles. 

L'appareil est équipé de parois blanches et châssis orange mais aussi de capteurs 3D, d’une caméra à deux objectifs, d'un ordinateur et de divers objets scientifiques. "C’est uniquement pour des raisons de sécurité car il faut beaucoup de temps pour que les images reviennent d’une autre planète", narre Mark Vandermeulen, ingénieur en robotique, dans les colonnes du quotidien. Le robot se déplace grâce à quatre roues motrices qui fonctionnent comme une pelleteuse. 

"Ce rover est fondamentalement indestructible", affirme Adam Deslauriers. "Ceux que nous avons sur Mars et la Lune seraient beaucoup plus sensibles à l’environnement et aux conditions de l’Islande : un rover lunaire n’est absolument pas préparé à la pluie", explique-t-il à 20minutes

Mission Control doit faire de nouveaux tests robotiques l’été prochain en Islande avant le lancement de la mission "Mars rover" prévu entre le 17 juillet et le 5 août 2020.

Vidéo : Psyché, l'astéroïde valant des milliards de milliards de dollars

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.