Une jeune fille a été retenue et violentée dans un camp des gens du voyage à Castres, en Occitanie. Retrouvée par les forces de l'ordre, une enquête devrait s'ouvrir ce jeudi 3 octobre 2019.

Utilisée comme esclave. La perquisition menée mardi 1er octobre par plus de 120 policiers dans le camp du Vivarié à Castres (Occitanie), a permis de retrouver une adolescente de 15 ans enlevée depuis prés d'un mois. Elle avait fugué de son foyer le 20 septembre 2019 et était déjà recherchée depuis quelques semaines.

Malgré quelques ecchymoses sur le corps, la jeune fille se porte bien physiquement. La procureure de Castres, Céline Raignault, a toutefois précisé qu'elle avait des séquelles psychologiques, relaie France Bleu

Les suspects ont été arrêtés et sont toujours en garde à vue. Il s'agit d'une femme de 52 ans et de son fils de 16 ans, appartenant à la communauté des gens du voyage. Ils devraient être déférés ce jeudi matin devant un magistrat du parquet, selon les informations de La Dépêche

Une information judiciaire devrait s'ouvrir pour "séquestration de mineur, soustraction d'un mineur au gardien auquel il était confié, violences sur mineurs de 15 ans". 

Travail forcé, violences physiques et verbales

L'adolescente avait fait connaissance avec des jeunes issus de la zone. Elle a ensuite été séquestrée par une famille qui l'obligeait à réaliser de nombreuses tâches ménagères. Elle était l'esclave de ses tortionnaires, en plus d'être violentée physiquement et verbalement. 

Mardi matin, les enquêteurs de la brigade de sûreté urbaine (BSU) du commissariat de Castres qui suspectaient déjà le camp du Vivarié, sont alors intervenus afin de la trouver et d'arrêter les auteurs présumés.

Deux autres filles disparues et séquestrées dans ce camp du Vivarié ?

Cette affaire est loin d'être terminée. En effet, les forces de l'ordre sont encore à la recherche de deux autres filles disparues. Celles-ci n'ont pas encore été retrouvées lors de la perquisition qu'ils avaient menée mardi.

Par ailleurs, l'enquête intervient deux semaines après l'arrestation d'un homme de 32 ans et de sa mère de 57 ans. Les deux individus ont été accusés "d'enlèvement, séquestrations, viols, prostitution et proxénétisme" sur une femme de 46 ans. Celle-ci avait été retenue et violentée dans ce même endroit pendant plusieurs mois. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.