Benoit Hamon souhaite venir en aide aux filles de l'enseignante poignardée vendredi 4 juillet dernier à Albi. Il a déclaré ce mercredi que l'Etat pourrait leur assurer "la prise en charge financière et éducative".
© AFPAFP

© AFP

Les deux filles de Fabienne Terral-Calmès, l'institutrice âgée de 34 ans décédée vendredi 4 juillet à Albi pourraient bénéficier d'un nouveau statut, a révélé ce mercredi l'AFP.  Benoît Hamon a annoncé une aide aux filles de celle qui est morte "au service de l’école de la République".

A lire aussi :Albi : une institutrice poignardée à mort par la mère d'un élève

Sa mémoire est honoréeLe ministre de l'Education nationale a effectivement réclamé que les enfants de la défunte bénéficient du statut de "pupille de la nation". Ce statut implique "une prise en charge financière et éducative" en reconnaissance la lourde dette de l'Etat à l’égard de ces derniers. Il a aussi vivement demandé que la mention "mort au service de la nation" soit inscrite à son état civil.

A lire aussi : Institutrice poignardée à Albi : la mère, auteur des coups de couteau, a été internée en psychiatrie

Aux honneurs gouvernementaux s'est ajoutée une marche blanche, mais aussi et surtout, la réussite de son dernier combat. L'Etat s'est en effet engagé à régulariser la situation d'une famille gambienne de sans-papiers soutenue par l'enseignante avant son décès, a révélé BFM TV.

Vidéo sur le même thème : Enseignante tuée à Albi : une marche blanche organisée dans la ville

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.