Ecouter l'article :

L'enlèvement de Mia Montemaggi , une jeune fille de huit ans, a fait couler beaucoup d'encre. Il s'avère que l'un des suspects connait François Bayrou. Explications.
Enlèvement de Mia : l'un des suspect connaît François BayrouAFP

Soulagement. Mia Montemaggi, 8 ans, a été retrouvée saine et sauve en Suisse le dimanche 19 avril 2021. C'est sa mère, elle-même retrouvée avec la jeune fille, qui avait commandité son enlèvement, indique Europe 1. En tout et pour tout, 5 hommes ont été mis en examen, à Nancy. Tous sont soupçonnés d'avoir participé au rapt. Mais, désormais, c'est un autre homme qui intéresse les forces de l'ordre. Il s'agit de Rémy Daillet-Wiedemann, que certains connaissent peut-être pour son activité sur les réseaux sociaux. Il est aujourd'hui soupçonné d'avoir influencé et même financé les ravisseurs.

Mais qui est cet homme, désormais au cœur de l'enquête, qui affirme avoir “décidé de prendre le pouvoir en France, de restaurer ce pays" dans l'une des vidéos qu'il a diffusé sur le net ?

Affaire Mia : quand un des suspects faisait du chantage à… François Bayrou

Il ne s'agit pas, semble-t-il, d'un sombre inconnu. Si l'homme, âgé de 55 ans, est connu pour ses thèses complotistes, comme l'indiquent nos confrères, il est aussi… une ancienne figure politique de la Haute-Garonne.

Dans le détail, Rémy Daillet-Wiedemann s'est lancé dans la politique dans les années 2000. Il a alors rejoint la direction du Modem dans la région et certains députés se souviennent encore de lui. L'un d'entre eux, Jean-Luc Lagleize, a accepté de parler de lui avec la radio. Il évoque "un garçon qui avait la parole facile", qui "avait très envie d'être brillant" mais qui s'est avéré être… "très mythomane". Pour un peu, il aurait même pu être l'un des rivaux de… François Bayrou !

"Je sais qu'il avait l'intention de se présenter à la présidence nationale du Modem. Et pour essayer d'embêter François Bayrou, il avait enregistré un conseil national en essayant de faire du chantage. C'était dans sa folie", poursuit l'élu local. Il a finalement été exclu du parti.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.