Réunion secrètes, repérages... Les cinq suspects mis en examen ont raconté aux enquêteurs le plan parfaitement rodé élaboré pour préparer le kidnapping de la petite Mia, 8 ans.
Enlèvement de Mia : comment les ravisseurs ont préparé le kidnapping pendant des mois AFP
Sommaire

Les ravisseurs de la petite Mia avaient planifié son enlèvement depuis des mois. Pour rappel, la fillette de 8 ans a été retrouvée ce dimanche 18 avril dans un squat en Suisse, en compagnie de sa mère. Les autorités helvètes ont d'ailleurs annoncé qu'elle serait extradée dans les prochains jours en France afin de s'expliquer sur ce rapt parental d'envergure. La mère de Mia a pour rappel fait kidnapper sa fille le mardi 13 avril, vers 11h30, dans la petite commune des Poulières, dans les Vosges, lieu de résidence de la grand-mère de la fillette.

Un enlèvement baptisé "opération Lima"

Comme le rapporte Le Parisien, les enquêteurs ont déjà réussi à retracer le déroulé de l'enlèvement baptisé "opération Lima" par les six hommes l'ayant organisé. Cinq ont été mis en examen et un sixième est en fuite. Adrien B est le premier homme à entrer en contact avec Lola, la mère de Mia. Elle lui aurait expliqué par vidéo ne plus pouvoir exercer son droit de visite sur sa fille. Surnommé Booga, cet animateur du Doubs est un proche de Rémy Daillet Wiedemann (RDW), une figure de la sphère complotiste française réfugiée en Malaisie, qui assure "stopper les placements abusifs d’enfants". C'est cet animateur qui décide de lancer un appel aux membres de son réseau.

Clément R., un homme de 23 ans de Seine, confirme cet appel à lancer une mission enlèvement. "J’appartiens à une organisation pour un mouvement lancé à l’initiative de RDW. Nous avons reçu une mission il y a un mois et demi provenant de membres de mon association. C’est Lola qui les a contactés. […] On lui a fait passer des tests avant de passer à l’action car on voulait voir si elle était dans la capacité de garder son enfant", explique-t-il aux enquêteurs. Ce commando se crée peu à peu et sera donc constitué de cinq hommes, aidés d'un sixième en fuite. L'opération aurait été fomentée par Rémy Daillet, expatrié en Malaisie.

Il y a donc Adrien B. alias Booga, l'animateur de 42 ans du Doubs ; Clément R. alias le Corbeau, un homme de 23 ans de Seine-et-Marne ; Sylvain P. alias Pitchoun, un pianiste de 58 ans ; Jean-Luc W. alias Jeannot, ex-cadre de 60 ans de Seine Saint-Denis en arrêt maladie depuis 20 ans et Bruno B. un homme de 60 ans du Doubs. Cet homme aux moyens financiers confortables aurait, selon Le Parisien, été incorporéà la mission d'enlèvement par un homme surnommé Basile, actuellement recherché par les gendarmes.Les deux hommes se seraient rencontrés via un autre groupuscule complotiste baptisé le "conseil national de la transition", qui souhaite "contester la légitimité du système actuel". Selon La Dépêche, l'ensemble de ces ravisseurs, conspirationnistes, se seraient rencontrés en début d'année dans une manifestation organisée contre le port du masque et contre "la dictature sanitaire" devant le ministère de la Santé à Paris. Ces rassemblements étaient organisés chaque samedi à l'appel des Patriotes, le parti d'extrême droite de Florian Philippot, l'ex-bras droit de Marine le Pen. 

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.