Voitures en feu, voie ferrée bloquée… la communauté des gens du voyage s’est livrée à un impressionnant saccage la nuit dernière à Moirans, dans l’Isère. Ses membres exigeaient que deux des leurs obtiennent une permission de sortie pour se rendre aux obsèques de leur frère et cousin.

Une explosion de violence soudaine

© AFP

©AFP

Dernière minute : la justice vient de refuser l'ultime recours lancé par la famille du détenu qui demandait à pouvoir sortir quelques heures sous escorte.

Moirans (Isère) a été théâtre de violentes émeutes dans la nuit de mardi à mercredi. Des saccages ont en effet été organisés par la communauté des gens du voyage pour "sensibiliser" la justice à sa requête. Ses membres demandaient une permission de sortie pour deux détenus de la prison d’Aiton (Savoie) afin qu’ils puissent se rendre aux obsèques de leur frère et cousin. Ce dernier s’est tué samedi dans une voiture volée après avoir commis un cambriolage.

 Les gens du voyage ont donc mis le feu à plusieurs véhicules et bloqué les voies ferrées de la gare. Le trafic SNCF a même été interrompu une partie de la soirée. "Une centaine de personnes a brûlé des palettes et des carcasses de voitures sur la chaussée", bloquant ainsi la RD1085 à Moirans, a précisé l’AFP qui cite le directeur du cabinet du maire. Des affrontements ont également eu lieu entre des gens du voyage et des gendarmes. "La plupart des émeutiers avaient le visage dissimulé et étaient armés de barres de fer", indique 20 Minutes. Il n’y aurait cependant pas de blessé. Manuel Valls, le Premier ministre a fermement condamné ses violences.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité