Lors de son discours au Burkina Faso, mardi, Emmanuel Macron s'est autorisé à faire une blague à son homologue, Roch Kaboré. La séquence a fait polémique et le locataire de l'Elysée a décidé de s'en expliquer.
AFP

Mercredi, lors d’un point presse à Abidjan concernant le sommet Europe-Afrique, Emmanuel Macron est revenu sur la polémique qu'a déclenché son trait d'esprit sur "la climatisation", explique 20minutes. En effet, la veille, alors qu’il était en visite à Ouagadougou afin de rencontrer son homologue burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, Emmannuel Macron a fait une blague qui est loin d'avoir faite l'unanimité. Alors que le président burkinabé s'était éclipsé quelques instants, le chef de l'Etat a lancé : "Du coup, il est parti réparer la climatisation".

Emmanuel Macron a souhaité répondre à ses détracteurs et ceux qui ont jugé sa blague dépacée : "Nous plaisantons ! Cela l’a fait rire, tout ça est ridicule ! Le rire est une relation d’égal à égal. Considérer qu’on ne peut pas faire de l’humour avec un dirigeant africain, ce serait étrange. J’en fais avec des dirigeants européens, je considère le président Kaboré de la même façon".

A lire aussiBlague ratée : Emmanuel Macron a-t-il commis un incident diplomatique en Afrique ?

De vives réactions sur la toile

De nombreux partisans, entre autres, du président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ont jugé cette réflexion très déplacée. D’ailleurs, Alain Toussaint, ex-conseiller du président Laurent Gbagbo, prédécesseur du chef du gouvernement africain, a parlé de véritable humiliation sur Twitter.

En France également la blague n'a pas fait rire tout le monde, y compris Nicolas Dupont-Aignan, président du parti "Debout la France". Invité mercredi d’Europe 1, il a jugé cette réfléxion à la limite du racisme. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Tour de France 2019 : un coureur met une fessée à un spectateur !