Emmanuel Macron est très en colère contre Agnès Buzyn. Il n'a d'ailleurs pas hésité à dire tout ce qu'il lui reproche...
Emmanuel Macron fulmine : cette ancienne ministre qui le rend fou de colèreAFP

Le président de la République, Emmanuel Macron semble prendre ses distances avec Agnès Buzyn, l'ancienne ministre de la Santé. Sa participation au second tour des municipales le 28 juin 2020 est toujours incertaine, et beaucoup de zones d'ombre demeurent, informe Gala. Si elle a longtemps pu compter sur le soutien du chef de l'État, la situation semble avoir changé récemment. Nombreux sont ceux qui doutent qu'Agnès Buzyn soit toujours candidate dans un mois, toutefois un macroniste contacté par Le Monde a pris sa défense. Il estime notamment "qu'elle a mené campagne d'une bonne manière et obtenu un score pas déshonorant".

Pour rappel, elle est arrivée en troisième position lors du premier tour du scrutin et avait annoncé par la suite qu'elle ne pourrait pas uniquement être médecin dans les semaines à suivre. En raison de la pandémie de coronavirus Covid-19, la relation entre Emmanuel Macron et l'ancienne ministre de la Santé s'est dégradée. Elle avait assuré avoir alerté le gouvernement et le président de la République sur la crise sanitaire qui allait survenir.

Une déclaration qui change tout

"Je pense que j'ai vu la première ce qui se passait en Chine : le 20 décembre, un blog anglophone détaillait des pneumopathies étranges. J'ai alerté le directeur général de la santé. Le 11 janvier, j'ai envoyé un message au président sur la situation. Le 30 janvier, j'ai averti Edouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir. Je rongeais mon frein"

Ces quelques phrases ont suffi à rendre fou de colère Emmanuel Macron, qui ne ménage plus son ancienne ministre. Il a même déclaré que la réforme du système de santé avait fait l'objet "d'une erreur dans la stratégie annoncée il y a deux ans". L'Élysée en a ajouté une couche en considérant que les plans d'urgence lancés par Agnès Buzyn à l'automne 2019 étaient "sous-dimensionnés".

Vidéo : Fou rire à l'Assemblée après le drôle de lapsus d'Agnès Buzyn

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.