AFP
Elise Lucet et les équipes de Cash Investigation vont  être impliqués dans le volet judiciaire du dossier Sarkozy-Kadhafi. L'affaier porte sur les soupçons de financements libyens de la campagne de 2007 de l'ancien président.

Elise Lucet confirme la décision judiciaire

Elise Lucet et ses équipes ne s’y attendaient peut-être pas. Pourtant c’est la journaliste présentatrice elle-même qui l’a confirmé : l’enquête de Cash Investigation, diffusé sur France 2 le 22 mai dernier et portant sur les soupçons de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 sera ver au dossier judiciaire.

Comme l’explique RTL c’est dans l’émission On refait la télé, diffusé le week-end du 2 et 3 juin, qu’Elise Lucet a annoncé cette nouvelle étape. Il faut dire que dans ce documentaire, les équipes de Cash Investigation, emmenées par le travail du journaliste Nicolas Vescovacci, ont réussi à interviewer des témoins clefs, dont l’ancien directeur de cabinet du guide libyen, Moftah Missouri, entre autres.

A lire aussi : Clash, humour, pipeau... : la carrière d'Elise Lucet en vidéos cultes 

Le journaliste d'Elise Lucet a recueilli des témoignages inédits

Ce sont justement la présence de ces témoins clefs qui aurait motivé le versement du documentaire au dossier. "Dès le lendemain de la diffusion de l'émission, il y a eu deux réquisitions judiciaires", les DVD ont été saisis précise Elise Lucet qui ajoute : "Il y a dans les interviews qui sont dans l'émission, des choses qui sont très intéressantes pour les juges"? Certains des témoins interrogés par Cash Investigation n’ont pas encore été vus ou entendus par les juges d’instruction.

Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics" dans ce dossier. De même qu’Eric Woerth, qui a lui été mis en examen pour "complicité de financement illégal".

Elise Lucet avait déjà fait de cet épisode de Cash Investigation un documentaire buzz, grâce seulement à sa bande-annonce. On y voyait notamment la célèbre présentatrice appeler l’ancien chef de l’Etat en lui disant : "Bonjour monsieur Sarkozy, c’est Elise Lucet…". L’ex-président raccrochait alors immédiatement.