D'un département à l'autre, les prix peuvent varier du simple au double. Une récente étude de 60 Millions de consommateurs fait le point et dresse la carte des pires régions de France pour la dépendance.
IllustrationIstock

Ehpad : des tarifs très variables

La crise de la dépendance est bien réelle en France et, pour beaucoup de retraités, la maison de retraite finit par constituer une véritable préoccupation… Et pour cause ! En plus d’être systématiquement trop chère pour les épargnants, ou presque, la maison de retraite est fortement associé à une certaine image de la vieillesse, de la perte d’autonomie.

Toutefois, le prix d’une entrée en Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) est susceptible de varier très fortement, selon différents critères comme le souligne la récente enquête du magazine 60 millions de consommateurs. Pour savoir combien coûtent l’hébergement et la prise en charge d’un résident, le mensuel explique avoir "aspiré les données tarifaires des quelque 6 000 Ehpad figurant sur le comparateur officiel en ligne Pour les personnes âgées, géré par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA)".

En se basant sur les informations de cette banque de données et après calcul, 60 Millions de consommateurs est en mesure de dire que, pour un mois d’hébergement en Ehpad, le tarif médian en France s’élève à 2 445 euros. Une somme considérable, qui parait d’autant plus importante que, selon une étude de l’Insee, le niveau de vie médian des Français de plus de 65 ans s’élève à 1 705 euros par mois. Quand bien même les chiffres datent de 2013, l’écart est parlant.

En pratique, les tarifs de ces établissements peuvent monter bien au dessus des 2 445 euros affichés. A Paris, certaines maisons de retraites privées demandent plus de 7 500 euros par mois pour l’hébergement et la prise en charge de la dépendance. C’est d’ailleurs le département le plus cher en termes d’Ehpad. D’après les informations de 60 Millions de consommateurs, la localisation géographique constitue l’un des critères les plus importants : le prix du foncier local joue fortement sur le tarif final. 

Ehpad : le public moins cher et pas forcément moins efficace ?

Les 5 départements les plus chers de France sont, sans surprise les plus urbanisés. On y retrouve donc Paris, avec un tarif médian de 4 038 euros par mois pour l’hébergement et la prise en charge de la dépendance (Gir 1-2, soit les personnes les plus dépendantes). Juste derrière figurent les Hauts-de-Seine avec un tarif médian de 3 723 euros, puis les Yvelines (3 360 euros). Le Val d’Oise (3 123 euros) et la Seine-Saint-Denis (3 080 euros) suivent de près.

De l’autre côté, on retrouve des départements plus ruraux, voire isolés. Le tarif médian pour un mois dans un Ehpad du Cantal est de 2 155 euros, contre 2 129 pour la Vendée ou 2 114 pour l’Aveyron. C’est en Haute-Saône (2 090 euros) et dans la Meuse (2 087 euros) que les Ehpad sont les moins chers.

Autre point important à noter : le statut de l’établissement influe grandement le montant demandé aux épargnants. Logiquement, les établissements publics sont les plus abordables (2 319 euros de tarif médian mensuel). Ils représentent 44% des Ehpad en France. Entre les Ehpad privés à but lucratif et ceux sans, les tarifs diffèrent beaucoup : 2 461 euros pour les derniers contre 3 138 euros pour les premiers.

Ces variations de prix, précise 60 Millions de consommateurs, ne sont pas représentatives de variations de qualité dans le traitement. "Ces différences de prix s’expliquent en partie par le fait que les Ehpad publics et commerciaux ont globalement des implantations géographiques et des époques de construction différentes. Les Ehpad commerciaux sont majoritairement implantés dans des zones urbaines où le prix du foncier est plus élevé", indique la CNSA.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !