Après avoir avoué le meurtre de Moktaria Chaïb, Jacques Rançon vient de reconnaître celui de Marie-Hélène Gonzales. Les deux jeunes femmes font partie des quatre disparues de Perpignan entre 1995 et 2001.
AFP

Jacques Rançon est de nouveau passé aux aveux. Lundi, le principal suspect dans l’affaire des disparues de Perpignan a en effet reconnu avoir tué Marie-Hélène Gonzales. Le corps de cette jeune femme de 22 ans avait été retrouvé mutilé le 26 juin 1998. Ce meurtre fait partie de l’affaire dite des "disparues de Perpignan". Entre 1995 et 2001, quatre jeunes femmes ont mystérieusement disparu.

Parmi elles, figurait Mokhtaria Chaïb, 19 ans et disparue le 21 décembre 1997. Jacques Rançon a reconnu l’avoir violée et tuée l’année dernière. A cette époque, il ne s’était pas prononcé pour le cas de Marie-Hélène Gonzales.

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.