Ecouter l'article :

Un mois et demi après sa disparition, Delphine Jubillar n'a toujours pas été retrouvée. Interrogé par France Bleu, l'ancien policier Jean-Marc Bloch revient sur le mystère qui entoure l'affaire.
Disparition de Delphine Jubillar : "Tout le monde imagine qu'il s'agit d'un drame familial"AFP

Un mois et demi de recherches et de mystère. Delphine Jubillar a disparu sans laisser de trace peu avant Noël, quittant son domicile dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. En six semaines, les enquêteurs ont remonté plusieurs pistes, fouillé la maison familiale de Cagnac-les-Mines (Tarn), mais aussi le village et ses environs. La jeune femme, mère de deux enfants, a-t-elle disparu volontairement ? Selon les informations de plusieurs médias, les gendarmes de la section de recherche de Toulouse sont persuadés de l'implication d'un tiers dans sa disparition.

Affaire Jubillar : "On est dans une période de fêtes"

Interrogé par France Bleu, l'ancien policier Jean-Marc Bloch rappelle que "c'est anormal de disparaître sans laisser de trace". Il comprend donc que l'opinion publique soit ému de cette affaire et que "tout le monde imagine qu'il s'agit d'un drame familial". Ce n'est pourtant pas l'unique hypothèse des enquêteurs, qui ont interrogé à la fois la famille, les amis, les collègues et les connaissances de Delphine Jubillar. A-t-elle pu disparaître de son plein gré ? Auprès de la radio, Jean-Marc Bloch souligne qu'il y a environ 50 000 disparitions volontaires par an en France : "Certaines sont des disparitions de protestation. Il y a des disparitions amoureuses pour refaire sa vie avec quelqu'un. C'est quelque chose qui est envisageable dans la disparition de madame Jubillar. A priori, il y avait un divorce en cours. On est dans une période de fêtes, les fêtes de Noël. Il y a des gens qui vivent très mal ces périodes. On peut chercher à éviter ce moment difficile". 

Les proches de la mère de famille ont rejeté à plusieurs reprises l'hypothèse d'un départ volontaire. Ils sont plusieurs à avoir évoqué dans les médias les jours qui ont précédé sa disparition, expliquant qu'elle avait déjà préparé les fêtes de Noël. Les cadeaux pour ses deux enfants étaient achetés, elle avait échangé avec sa famille et ses amis sur les préparatifs en cours... Pour eux, c'est certain qu'elle ne serait pas partie volontairement à ce moment-là, et encore moins en laissant ses deux enfants en bas-âge derrière elle.

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.