Affaire Jubillar : le "fantasme" des chiens

Depuis le début de l’enquête, il est dit que la jeune femme est sortie de chez elle entre 23 heures et quatre heures du matin pour promener ses deux chiens, qui sont ensuite revenus seuls au domicile familial. Selon les informations du site Actu Toulouse, cette hypothèse relèverait en fait du "fantasme". Une collègue de Delphine Jubillar a en effet expliqué au Journal du dimanche que la jeune mère de famille avait "peur du noir".

Selon une de ses voisines, elle ne promenait jamais les chiens seule. Citée par France Bleu Occitanie, elle explique : "Quand il y avait Cédric, il y avait les chiens. Mais Delphine ne passait jamais toute seule avec les chiens. Là-dessus, je suis formelle". Pourquoi donc la trentenaire aurait-elle décidé ce soir-là, le premier de ces congés, de sortir en pleine nuit avec les chiens, si ce n’est pas dans ses habitudes ?

La maison du couple a été fouillée de longues heures la semaine dernière et passée au peigne fin dans l'espoir de trouver des indices pouvant orienter les enquêteurs. S'ils ont ratissé le terrain dès le début, ils ont cette fois-ci sondé les sols et murs du bâtiment. Les gendarmes s’étonnent d'autant plus que, ce soir-là, personne n’ait rien entendu…

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.