Six mois se sont écoulés depuis la disparition de la jeune mère de famille au mois de décembre. L'affaire a mené les enquêteurs dans plusieurs lieux, pour tenter d'expliquer ce qu'il s'est passé.
Disparition de Delphine Jubillar : 6 mois après, 6 lieux au cœur de l'enquête

Un triste anniversaire. Six mois se sont écoulés depuis la disparition de Delphine Jubillar, dans la nuit du 15 au 16 décembre derniers. La mère de famille est partie en pleine nuit de son domicile de Cagnac-les-Mines (Tarn) et n'est plus revenue depuis. Son mari, ses amies, sa famille, ses collègues... Tous ses proches continuent de se mobiliser, dans l'attente de réponses permettant d'expliquer ce mystère. 

Delphine Jubillar : plusieurs hypothèses toujours sur la table

Ces six derniers mois, les enquêteurs ont pourtant remonté de nombreuses pistes - dont celle qui implique son mari et qui a été refermée - mais rien n'a permis l'arrestation d'un suspect. Les gendarmes en charge de l'enquête continuent de mener des fouilles et de remonter les pistes évoquées par des volontaires au fil de leurs battues. 

Au moment de sa disparition, Delphine Jubillar est en instance de séparation et a commencé à refaire sa vie. Elle est inscrite sur au moins un site de rencontre et a trouvé l'oreille attentive d'un homme, dans la même situation qu'elle. Il est son "confident" et se retrouve bien sûr au coeur des soupçons, avant d'être écarté par les forces de l'ordre. Depuis, plus rien. Départ volontaire, camping-car disparu, mauvaise rencontre... Plusieurs hypothèses ont été mises sur la table et certaines n'ont pas encore été refermées. 

À ces hypothèses s'ajoutent des lieux, qui ont aussi leur importance dans l'enquête depuis six mois. L'endroit où elle a passé sa dernière soirée, le lieu où sa trace a été définitivement perdue, ceux qui ont été fouillés... Ils sont répertoriés dans le diaporama ci-dessus.

La maison du couple Jubillar à Cagnac-les-Mines

1/6
La maison du couple Jubillar à Cagnac-les-Mines

C'est le point de départ de l'affaire. Delphine Jubillar disparaît dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 après une dernière soirée chez elle, dans sa maison de Cagnac-les-Mines. Elle y vit avec son mari Cédric - dont elle va divorcer - et leurs deux enfants. 

Cette maison a été au coeur de l'enquête dès le début et plusieurs perquisitions y ont été menées dans les premières semaines. Lorsqu'ils sont arrivés sur les lieux, les gendarmes n'ont vu aucune trace de lutte ou de dispute, mais une question demeure : à quelle heure a-t-elle claqué la porte ?

Le croisement où les chiens ont perdu sa trace

2/6

C'est à cet endroit que les enquêteurs perdent la trace de Delphine Jubillar, à seulement quelques centaines de mètres de sa maison. Un croisement entre deux rues qui pose question : la mère de famille est-elle montée dans une voiture ? A-t-elle rejoint quelquu'n qu'elle connaissait ?

La ville de Cagnac-les-Mines

3/6
La ville de Cagnac-les-Mines

Au nom de Delphine Jubillar s'ajoute celui de son village, qui a été au coeur de l'attention des médias les premières semaines de l'affaire. Maire, habitants, commerçants... Beaucoup ont accepté d'évoquer la jeune mère de famille et surtout ce que sa disparition avait eu comme conséquences.

Les bois alentours, où de nombreuses fouilles sont toujours menées

4/6
Les bois alentours, où de nombreuses fouilles sont toujours menées

Plusieurs fouilles ont été menées dans les forêts qui entourent la commune de Cagnac-les-Mines. Les amies proches de Delphine Jubillar se réunissent encore régulièrement et des bois ont encore été fouillés par des volontaires le 16 mai dernier.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.