La publication ce matin d'une infographie par le journal Le Progrès, a créé une vive polémique sur Internet. En cause, un "palmarès" des délinquances par "nationalités". 
© Capture / Le Progrès

"Délinquance : à chacun sa spécialité" voici le titre donné à l'infographie publiée ce matin par le journal Le Progrès qui entend dresser un palmarès des "principales nationalités impliquées" dans les délits commis dans le Rhône.

Fondée sur aucune source vérifiable, l'infographie apprend donc aux lecteurs que Roms, Géorgiens et Albanais seraient passés maîtres dans les cambriolages alors que le trafic de stupéfiants relèverait surtout de la compétences des Marocains...

Particulièrement imprécise, celle-ci élève les termes "Toxicomane" et "délinquants locaux" au rang de "nationalité" s'enfonçant davantage dans un douteux amalgame. Pour Le Progrès, "Africain" est également une nationalité. On n'est donc pas à une erreur près.

La profession s'insurge alors contre ces pratiques qui réduisent le journalisme à l'approximation et à la diffusion de stéréotypes racistes. "Quand "Le Progrès" se perd dans une infographie raciste" titre ainsi le site du Nouvel Observateur relayant les nombreuses réactions indignées que cette publication a provoqué sur Twitter.

Plus sévère est la réaction du Mouvement des Jeunes socialistes qui perçoit dans cet encart une "initiative désastreuse [qui] insulte des millions de citoyens et [qui] est digne d’un journal d’extrême droite. Il est temps que le Progrès retrouve le chemin du journalisme et cesse de copier Minute ".

Si toutefois le quotidien s'est servi de sources pour établir cette infographie, Le Progrès explique avoir "interrogé les services de police, de gendarmerie et des douanes qui ont donné les grandes tendances basées sur leurs observations et les arrestations".

Rappellons que les statistiques ethniques sont illégales en France et que, faute de documents statistiques corroborant ces affirmations, Le Progrès s'expose alors à des poursuites pour diffamation et incitation à la haine raciale.

 

Vidéo : Cette pub de Volkswagen est jugée raciste

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.