Tout ou partie du personnel soignant s'inquiète. Avec la levée partielle des restrictions de sorties et des mesures d'isolement, le virus qui assaille la France depuis des semaines pourrait se faire plus fort et plus dangereux.
Deuxième vague : la nouvelle mise en garde qui inquièteIstock

Ils sont 83. Depuis la levée du confinement, le lundi 11 mai 2020, au moins 83 personnes ont trouvé la mort. Tous ces décès, rapporte Le Parisien, ont été enregistrés en 24 heures. Ce n'est pas tout ! Au total, on compte encore 1 745 patients pris en charge dans les services de réanimation de l'Hexagone, dont 28 viennent d'y être admis. C'est loin de s'arrêter là, d'ailleurs : 17 583 autres patients sont également traités dans tous les hôpitaux de France. En tout et pour tout, le virus a touché quelques 5 millions de personnes dans le monde et l'Europe est l'un des continents a avoir payé le prix fort.

Forcément, face à une telle menace, tout ou partie des personnels médicaux et paramédicaux s'inquiètent. Le déconfinement entraîne mécaniquement des risques de résurgence du coronavirus Covid-19 et ils sont nombreux à craindre une deuxième vague. Plusieurs tirent donc la sonnette d'alarme. "Les gens pensent que c'est fini. Mais ça ne l'est pas", résume sobrement Andrea Ammon, directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui accorde une interview au quotidien anglais The Guardian. Ses propos sont repris, et traduits, par France Info.

Pourquoi le personnel soignant craint-il la deuxième vague du coronavirus ?

"Le virus est autour de nous, circulant beaucoup plus qu'en janvier et février", rappelle-t-elle encore expliquant que selon elle, la question de la probabilité d'une nouvelle vague de contamination n'avait aucun sens. Selon elle, seules deux interrogations sont pertinentes : "quand" et "quelle ampleur".

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.