Le ministère du travail vient de détailler les mesures à prendre pour pouvoir déconfiner les entreprises. Quelques normes s'imposent avant de pouvoir reprendre.
Désinfection des locaux, distance entre salariés... Déconfinement : les règles imposées dans les entreprises enfin dévoiléesSi les entreprises veulent recommencer à travailler en équipe, elles vont devoir respecter des consignes sanitaires strictesIstock

Les règles de reprise de l'activité se précisent pour les entreprises. Ces dernières ont en effet hâte de redémarrer, mais le retour au bureau se fera dans des conditions particulières, explique BFMTV. Le ministère du Travail a publié ce dimanche 3 mai 2020 un protocole national de déconfinement, sur la base de critères "universels", reprenant en détail les informations importantes pour les travailleurs et leurs employeurs.

Des consignes strictes seront imposées aux sociétés qui accueilleront du public - salariés ou clients - à date du début du déconfinement, le 11 mai 2020. Pour limiter les risques de contamination, les entreprises devront en effet prévoir un espace de 4 m² par employé a minima. Elles devront aussi mettre en place une gestion des flux humains, qui passera notamment par l'instauration de sens de circulation, de sorte à éviter tout nœud. Cela implique de contrôler le nombre de personnes pouvant prendre l'ascenseur en même temps, par exemple.

Des mesures sanitaires strictes

"Lorsque, et seulement lorsque, certaines situations (en principe réduites au maximum par application des mesures collectives) comportent un risque non-maîtrisable de rupture accidentelle de cette distanciation (...), des mesures complémentaires comme le port du masque "grand public" sont à mettre en place", a aussi indiqué le ministère du Travail.

Par ailleurs, les directions des entreprises devront aussi s'assurer de la désinfection quotidienne des locaux des poignées de portes.

Les portillons de sécurité ne pourront plus être fonctionnels, si du gel hydroalcoolique n'est pas mis à disposition des salariés. Par ailleurs, les bureaux fermés devront aussi être aérés trois fois par jour pendant 15 minutes. Si toutes ces mesures ne sont pas respectées correctement, les employeurs en porteront la responsabilité civile et pénale.

L'annonce de ces mesures intervient à point nommé pour les sociétés qui, depuis plusieurs jours maintenant, appelaient à une "clarification" de leur situation par peur d'une "insécurité juridique".

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Coronavirus : les gels hydroalcooliques sont-ils cancérigènes ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.