Une intelligence artificielle a permis de repérer 72 signaux en provenance d'une autre galaxie. Pour les astronomes, il n'est pas exclu que ces ondes radios soient le fruit d'une civilisation extraterrestre.
IllustrationIstock

Des ondes radios d’une autre galaxie : à trois milliards d’années-lumière

En utilisant l’intelligence artificielle, les chercheurs du projet Breakthrough Initiatives, dédié à la recherche de preuves de technologie extraterrestre, ont fait une découverte surprenante. Il s'agit de 72 nouveaux sursauts d’ondes radios. Leur origine : une galaxie située à 3 milliards d’années-lumière de la Terre. Ces flashs rapides également appelés FRB (Fast Radio Burst en anglais) sont des impulsions lumineuses d’ondes radio.

Elles ne durent que quelques millisecondes et sont le produit de la libération d’une énorme quantité d’énergie. Les recherches réalisées par Breakthrough Initiatives portent sur une bande spectrale d’au moins un million d’étoiles. Dans ce champ d’étude, l’intelligence artificielle en charge d’analyser les données de ces sursauts d’ondes radios a détecté une impulsion répétée, rapporte RTL.

Ce flash radio répétitif et nommé FRB121102 n'était pas inconnu. Il a été découvert pour la première fois en 2012, explique Futura Sciences. Ce signal a permis aux astronomes d’écarter la théorie selon laquelle un tel signal est un événement unique émis, par exemple, à la suite d’une collision d’étoiles à neutrons. Ce sursaut d’ondes radio s’est répétée 17 fois en début d’année, souligne le site Newsmonkey. Les scientifiques ont depuis décidé d’étudier plus précisément ce phénomène.

A lire aussi : Un astéroïde de 3,4 mds de tonnes qui doit heurter la Terre vu pour la 1ère fois

Des ondes radios d’une autre galaxie : étudiées pendant cinq heures

Les astronomes ont observé FRB121102 pendant cinq heures, le 26 août dernier, à l’aide de l’instrumentation numérique Breakthrough Listen. Résultat : ils ont collecté 400 To de données et ont enregistré un total de 21 FRB pour cette même entité, ce qui est un record, précise RTL. Quant à l’origine de ces ondes, plusieurs hypothèses sont mises en avant.

Il peut s’agir d’un phénomène dû à l’explosion d’étoiles de Planck, à celle d’étoiles à neutrons proche d’un trou noir supermassif ou, hypothèse la plus alléchante mais la moins crédible, de signaux en provenance de civilisations extraterrestres avancées. Si cette explication n’est pas totalement exclue par les chercheurs, le manque de régularité incite à pencher pour une explication naturelle, souligne Futura Sciences.

Lors de la première découverte en 2007, les FRB étaient d’abord considérés comme des signaux parasites. Les études menées par la suite ont démontré que ce n’était pas le cas. Les sursauts d’ondes radios sont des éléments extragalactiques. Aujourd’hui, une dizaine sont connus et répartis sur la voûte céleste, indique Futura Sciences.

Vidéo : Le 1er astéroïde d'origine étrangère découvert dans notre système solaire

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.