Deux avions qui ont atterri à Roissy et Lyon portaient des graffitis en arabe. Aucun lien n'a toutefois été fait avec les attentats à Paris. 

La compagnie Easyjet a indiqué avoir constaté "un petit" nombre de graffitis en arabe sur des avions, rapporte samedi l'AFP

L'inscription "Allah Akbar" a ainsi été retrouvée le 24 novembre sur la trappe à carburant d'un avion arrivé la veille de Budapest. Un graffiti a également été découvert sur la trappe d'accès à la soute à bagages d'un autre appareil d'Easyjet, cette fois-ci à Lyon, selon une source policière. Cet avion provenait quant à lui de Marrakech et on ne sait pas non plus où l'inscription a pu être effectuée, en France ou au Maroc. 

"Ce n'est rien de plus que des graffitis"

Mais aucun lien n'a été fait avec les attentats à Paris du 13 novembre. "Ce n'est rien de plus que des graffitis. Notre équipe de sécurité est habituée à évaluer toute menace potentielle" et ces tags n'ont pas été "considérés comme un problème de sécurité tant par nous que par les autorités", a affirmé la compagnie aérienne, citée par l'agence.

Le problème serait d'ailleurs récurrent depuis quelque temps. "Cela fait plusieurs mois que de temps en temps ça arrive, y compris sur d'autres compagnies", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. 

Publicité
L'information fait néanmoins écho à l'annonce faite vendredi par le préfet délégué pour la sécurité et la sûreté des aéroports de Roissy et du Bourget, Philippe Riffaut, qui a indiqué que 57 personnes ont été interdites de travailler à l'aéroport de Roissy depuis janvier du fait de leur radicalisation. 

En vidéo sur le même thème : EasyJet se renforce encore en France

  

mots-clés : Graffiti, Arabe, Easyjet

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité