Une seconde activité insoupçonnée ! Deux dentistes propriétaires d'un hôtel en région parisienne ont été mis en examen le 12 avril dernier pour proxénétisme aggravé. Ils auraient constitué un réseau de prostituées.
IllustrationIstock

Chirurgiens-dentistes le jour et proxénètes la nuit ! Les frères H, âgés de 55 et 52 ans, mariés et pères de famille, menaient une double vie. Ils exerçaient dans leurs cabinets médicaux respectifs des Yvelines tout en étant propriétaires de l’hôtel "Le Globe", dans les Hauts-de-Seine, depuis le début des années 2000.

Nuisances sonores, commentaires négatifs sur Internet… Ce sont les plaintes des riverains qui ont éveillé les soupçons de la BRP (brigade de répression du proxénétisme) de la police judiciaire de Paris, révèle Le Parisien.

Publicité

Sur le site de notation TripAdvisor, des clients désabusés témoignent :

Publicité
"Personnel désagréable et fortement alcoolisé, repaire de prostituées".

"Si l’on a le malheur de se plaindre (NDLR : des prostituées), la gérance a le culot de comparer les pleurs de mon bébé aux ébats sexuels de celles-ci".

Un système de passes bien ficelé

Le 12 avril dernier, les deux propriétaires ont donc été mis en examen pour proxénétisme aggravé et ont été placés en détention provisoire. Ils sont soupçonnés d’avoir constitué un réseau en exploitant des dizaines de prostituées d’origine paraguayenne.

Le quotidien révèle également que quatre complices suspectés d’avoir joué le rôle d’intermédiaires, ont aussi été arrêtés. Il s’agit de deux employés et de deux prostituées, chargées de recruter et chapeauter les autres filles.Trois ont été écroués. 

Si les deux derniers étages étaient réservés aux clients traditionnels et aux personnes en situation de précarité orientées par le Samu social, les deux premiers étaient investis par les travailleuses du sexe qui vendaient leurs charmes sur des sites de petites annonces. Les clients les rejoignaient directement à l’hôtel.

Seule condition ? Elles devaient donner une partie de leurs revenus aux propriétaires…