Sommaire

Delphine Jubillar : "Je me fous des conséquences"

Dans un message cité par La Dépêche, Cédric Jubillar parle d’une lettre envoyée à sa femme, lui disant : "Sache que c’est écrit avec le cœur, sache que je t’aime. Je veux te montrer que tu peux me donner une seconde chance". "Merci pour cette touchante lettre, j’en suis désolée", lui répond-elle, mais le ton change radicalement quelques jours plus tard…

"Je suis au boulot, fous mois la paix, c’est mort, plus de retour en arrière", envoie Delphine Jubillar à son mari. Selon le quotidien local, elle a eu vent de la surveillance mise en place par son mari et le digère "très mal". Voici leurs échanges, tels qu’ils sont rapportés par La Dépêche :

  • Cédric Jubillar : "Non s’il te plaît, je t’aime"
  • Delphine Jubillar : "Je me fous des conséquences, ce n’est pas moi qui aie le plus à perdre"
  • Cédric Jubillar : "Non, s’il te plaît je t’aime"
  • Delphine Jubillar : "Je m’en b… de ton amour"
  • Cédric Jubillar : "Je veux ton bonheur, je veux faire le max pour toi, je ne veux pas te perdre, s’il te plaît"

Elle ne répondra pas à ce dernier message.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.