Sommaire

Affaire Jubillar : "La séparation était consentie de part et d'autre"

Pour l’avocat de Cédric Jubillar, c’est une "séparation qui était consentie de part et d’autre". Interrogé par les équipes de Sept à Huit, Me Jean-Baptiste Alary explique que "l’un et l’autre étaient d’accord pour considérer qu’il était peut-être temps de se séparer proprement, tout en restant deux parents présents pour leurs enfants". "À ma connaissance il n’y avait pas de conflit à ce niveau-là", conclut-il face aux caméras de télévision. D’autres proches de Delphine Jubillar ont confirmé auprès des enquêteurs qu’il s’agissait bien d’une séparation "pacifique" entre la trentenaire et celui qui était son mari depuis sept ans.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.