Sommaire

Déconfinement des entreprises : un processus lent et très progressif

Du côté des partenaires sociaux, on préfère se montrer très prudent quant aux retour des salariés en présentiel. "À ce stade, ce n'est pas aux syndicats de se substituer aux pouvoirs publics ou au corps médical et dire s'il faut passer à deux jours ou trois présentiels", explique Yves Veyrier de Force Ouvrière dans les colonnes du Parisien.

Même son de cloche chez la CFE-CGC. Pour Gérard Mardiné, le secrétaire général, "tout dépend du seuil de la pandémie, si l'on descend à 20 000 ou 15 000 contaminations par jour, il faudra relâcher". "Or, on commence déjà à nous parler d'une 4e vague en octobre", constate ce dernier. 

Certaines entreprises ont, elles, déjà annoncé que le télétravail serait maintenu après la crise. 

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.