Des terrasses ouvertes à Bordeaux mais fermées à Paris : est-ce là le type de situation qui pourrait survenir au environ de la mi-mai ? Si oui, ferez-vous partie des Français les plus chanceux ? La réponse dans notre diaporama.
Déconfinement par territoire : votre région est-elle sur la bonne voie ?

 Le diaporama ci- dessus vous indique le classement des régions françaises dans l'ordre décroissant en fonction du taux d'incidence (le nombre de malades Covid pour 100 000 habitants).  Ainsi, celles et ceux qui pourraient être déconfinés les premiers arrivent en fin d'article. Source : Géodes/Santé Publique France. Données pour la semaine glissante du 13 au 19 avril 2021.

"Le pic de la troisième vague semble derrière nous et la baisse de la pression épidémique est engagée", a déclaré Jean Castex. Le premier ministre s'est de nouveau adressé aux citoyens en ce jeudi 22 avril 2021. Cette affirmation, et tout ce qu'elle implique, n'est visiblement pas partagée par tout le personnel soignant. 

Hier encore, la France enregistrait encore 34 318 nouveaux cas de Covid-19, selon Santé Publique France. On observe tout de même une légère baisse du taux d'incidence national à 330 malades pour 100 000 habitants. Cet indicateur reste néanmoins très au-dessus du seuil d'alerte maximal, fixé à 250 cas pour 100 000 individus.

Dans le même temps, l'on assiste également à une hausse du taux de positivité. Il est de 9,5% actuellement. Tous ces indicateurs semblent donc montrer que l'épidémie est encore loin d'être maîtrisée. Raison pour laquelle, de nombreux spécialistes appellent à faire preuve d'une grande prudence. 

Un nombre de cas en baisse mais un taux de positivité en hausse

"On note une légère baisse, mais on est quand même sur un plateau extrêmement haut, on sait que mécaniquement, il y aura des gens hospitalisés", préfère avertir l'infectiologue Robert Sebbag chez nos confrères de BFMTV

Pour certains de ses collègues, la France présente de très fortes disparités territoriales ; ce qui peut provoquer une nouvelle flambée épidémique. "L'Ile-de-France n'est pas une île, et les régions qui se considéraient comme très protégées ne l'étaient pas, parce qu'il a suffi d'un peu de mobilité de la population pour que ca réaugmente", constate Enrique Casalino, le directeur médical de l'hôpital Bichat à Paris. 

Pour éviter que le virus ne se répande à nouveau et de manière incontrôlable, les autorités pourraient donc décider d'opter pour un déconfinement au cas par cas, territoire par territoire. L'arrivée de nouveaux variants pourrait évidemment venir aussi tout chambouler.

Quelle est la situation dans votre région ? La réponse dans notre diaporama ci-dessus.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.