Ecouter l'article :

Limiter l'usage de la voiture dans les rues de la capitale : tel est l'objectif d'Anne Hidalgo. Voici les différentes mesures qu'elle entend mettre en place pour y parvenir.
Déconfinement : le dispositif "anti-voitures" d’Anne HidalgoAFP

Tous à vélo ? Afin de minimiser l’usage de véhicules lors du déconfinement prévu le 11 mai prochain, Anne Hidalgo réfléchit à différentes mesures : nombre de places dans les parkings-relais doublées, pistes cyclables rallongées de 50 kilomètres... Dans une interview accordée au journal Le Parisien ce mardi 5 mai, la maire de Paris a annoncé son plan de déconfinement.

Elle a ainsi précisé que la mairie de Paris va "doubler le nombre de places dans les parkings-relais et dans les parcs de stationnement aux portes de Paris", avec "2 000 places réparties dans 30 parcs". Elles "seront gratuites pour les titulaires du pass Navigo".

Déconfinement à Paris : 50 km de voies cyclables supplémentaires

Le vélo va être fortement encouragé dans les semaines à venir. "L'avenue du Général-Leclerc, le boulevard Saint-Michel, le tunnel de l'Etoile et la porte Maillot... Au total, 50 km de voies, d'habitude réservées aux voitures, seront consacrées aux vélos", a indiqué l’édile. La Rue Rivoli également.

"Une trentaine de nouvelles rues seront aussi piétonnisées, notamment autour des écoles, pour permettre d'éviter les regroupements", a-t-elle précisé.

Qu’en sera-t-il de certaines mesures prises précipitamment, faisant écho au programme présenté par la maire sortante lors de la campagne des municipales ? Seront-elles maintenues ? "Certains" projets le seront "peut-être". Mais "ce sera aux Parisiens de dire lesquels. Je sais que la majorité d'entre eux n'a pas envie d'un retour des voitures et de la pollution. Si certains aménagements s'avèrent pertinents, il n'y a pas de raison qu'on les retire ensuite", note Anne Hidalgo.

Les Parisiens pourront-ils par ailleurs profiter des espaces verts de la ville après le 11 mai ? "Les parcs et jardins [actuellement fermés], ainsi que les bois, puissent être des lieux de promenade et de respiration. J'ai fait une proposition pour qu'ils rouvrent, avec un système de comptage", explique-t-elle. Il n’est en revanche "pas question de permettre les pique-niques ou la pratique sportive collective. Et, dans un premier temps, les aires de jeux resteraient fermées."

Vidéo : Paris : le gouffre financier d'Anne Hidalgo

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.