< Retour à l'article

Affrontements à Nantes

1/6
SUIVANT

À Nantes, quelques 600 personnes se sont rassemblées en fin de journée pour contester "la violence d’Etat". Plusieurs vitrines de banques ont été prises pour cibles par certains casseurs et les forces de l’ordre ont dû recourir au gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.