Le gouvernement algérien a confirmé que l’un des assassins d’Hervé Gourdel avait bien été tué par l’armée, le mois dernier.

Bien que la mort d'un des meurtriers d'Hervé Gourdel remonte à fin octobre, ce n’est que mercredi que le ministre algérien de la Justice, Tayeb Louh, a confirmé sa neutralisation par les forces armées algériennes.

A lire aussi : Assassinat d'Hervé Gourdel : pourquoi la décapitation ?

"L'un des auteurs de ce meurtre, identifié auparavant, a été éliminé en octobre dernier par les éléments de l'ANP dans le cadre d'une opération antiterroriste", a déclaré Tayeb Louh.

Hervé Gourdel, guide de haute-montagne français, avait été enlevé puis assassiné en septembre dernier.

Publicité
L’organisation des soldats du califat, groupe islamiste dissident qui s’est rallié à l’Etat islamique, avait revendiqué cette exécution en affirmant avoir agi suite à la participation de la France dans la coalition américaine en Irak.

A voir sur le même thème : Hervé Gourdel : pourquoi la décapitation ?

mots-clés : Hervé gourdel

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité