Depuis le 1er janvier, vous souffrez peut-être d'une baisse de débit. Malchance, votre opérateur est peut-être fautif...
(Illustration)Istock

Baisse du réseau Free : une décision qui date de 2016<

Vous avez Free, mais vous n'avez pas tout compris de ce qui vous arrive ? Depuis le 1er janvier, vous souffrez d'une baisse débit. En effet, les abonnés de Free Mobile, qui profitent de l’itinérance chez Orange, ont vu le débit de leur réseau 3G diminuer. En 2011, les deux opérateurs ont signé un partenariat d’itinérance nationale en attendant que Free développe son propre réseau, sans échéance à cet accord. Les "Freenautes" peuvent depuis cette date bénéficier des antennes relais Orange, comme l’indique BFM TV .

Publicité

A lire aussi : Réseau mobile : quel opérateur est le plus performant ?

Seulement, en 2016, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes), a pris la décision d'encourager Free à développer plus rapidement son propre réseau. C'est pourquoi les deux opérateurs se sont mis d'accord pour une diminution progressive de la 3G en itinérance de chez Orange. D'ici à 2020, Free doit finaliser ses infrastructures afin de pouvoir assurer un réseau 3G fiable. A partir de cette date, l'opérateur ne pourra plus bénéficier de l'itinérance de chez Orange, comme le rappelle BFM TV.

Publicité

Baisse du réseau Free : tous les clients sont-ils concernés?

Néanmoins, tous les utilisateurs Free ne seront pas concernés par cette baisse de débit. Quasiment achevé, le réseau de Xavier Niel permettrait désormais de faire circuler de plus en plus de communication, de manière totalement indépendante.

Mais obligé de faire la transition en douceur, Orange ne pourra pas baisser sa vitesse de téléchargement de plus de 5Mb/s par an, pour les "Freenautes". Ainsi, le numéro 1 du réseau mobile offrira encore cette année, une vitesse d’itinérance de 768 kb/s pour la réception, contre 384 kb/s à l’envoi, note la chaîne d'informations en continue.

Le 13 novembre dernier, Free a annoncé couvrir 96% de la population 3G et 92% en 4G. Le groupe a donc suffisamment de temps de palier à ce problème de 4G d’ici 2020.

Vidéo:  Un logiciel userait les batteries de vos smartphones